Les plus fins d’entre vous l’auront surement remarqué, après avoir remplacé le freinage carbone céramique de l’Audi R8 par un kit Brembo GT (voir la vidéo), notre Porsche GT2 RS a eu le droit à un traitement quasi similaire dès son acquisition.

Bye bye le PCCB (Porsche Ceramic Composite Brake)

À ce stade, vous vous dites peut-être, « Mais j’ai vu que les voitures de course professionnelles étaient en carbone céramique. »

Les freins au carbone actuellement utilisés dans les courses professionnelles sont carbone/carbone (C/C en abrégé), qui est en fait un matériau différent des disques en céramique de carbone utilisés sur les voitures et supercar de série.

Système de freinage carbone Brembo Mercedes F1

Les disques de frein en carbone céramique sur les voitures de route sont en Carbon Ceramic Matrix (CCM en abrégé). Ces derniers temps, de nombreuses disciplines de courses professionnelles (F1, ALMS, DTM, etc.) ont opté pour les disques de frein carbone/carbone afin de réduire le poids de la machine.
Le carbone/carbone est un matériau léger exceptionnel pour la course qui nécessite de la chaleur avant de commencer à générer une friction suffisante pour stopper une auto de course.

En tant que tels, ils sont complètement inadaptés à un trajet quotidien dans une voiture de route.

Les disques en carbone céramique sont un excellent choix pour un usage routier sportif. Ils économisent une grande quantité de masse non suspendue, ils ne génèrent pas beaucoup de poussière de frein et ils peuvent même durer plus longtemps que tout le reste de la voiture. Pour les mordus de piste comme nous, ils ne sont généralement pas le meilleur choix.

Sur un circuit, les freinages répétitifs à haute vitesse génèrent des températures de disques de frein considérablement plus élevées que ce qui réalisé en usage routier. Divers fabricants produisant des disques carbone céramique prétendent qu’ils égalent la durabilité du disque acier sur la piste, mais notre expérience nous dit le contraire.

Freinage à haute vitesse

Bien qu’ils puissent être moins résistants au gauchissement ou à la déformation à des températures élevées répétées, le plus gros problème avec les disques carbone céramique est qu’ils ont tendance à s’oxyder à des températures élevées, montrant des éruptions de surface rugueuse sur la face du disque. Dans certains cas, l’oxydation est terminale (disques creusés) et ces belles pièces vous serviront de presse papier à 3000€ si cela se produit.

Dans d’autres cas (disques en fibre continue), les disques peuvent être refaits, mais seulement un nombre limité de fois et à un coût élevé. La plupart des disques carbone céramique sont mesurés en termes de masse minimale, plutôt que l’épaisseur minimale traditionnelle utilisée pour mesurer les disques acier. Une fois la masse minimale atteinte, le disque de céramique de carbone est considéré comme usé et doit être remplacé.

Autres failles du disque carbone céramique

Faible débit d’air

Si vous achetez un modèle de voiture spécifique qui offre des disques acier et des carbone céramique en option, les disques carbone céramique seront presque toujours considérablement plus grands en diamètre et aussi plus épais. Alors qu’un disque acier utilise une ventilation interne directionnelle pour accélérer le flux d’air à travers le disque, la plupart des disques carbone céramique comptent principalement sur leur grande surface pour dissiper la chaleur autour de ce dernier. D’où leur épaisseur plus importante. Il en résulte une température excessive dans le passage de roue lors d’une utilisation sur piste.

Une gamme limitée et coûteuse de plaquettes de frein compatibles

Il n’y a pas beaucoup de choix de plaquettes de frein avec des disques en carbone céramique. Les plaquettes doivent être compatibles avec le matériau spécifique du disque utilisé et si elles ne le sont pas, elles peuvent détruire les disques rapidement. Puisque les plaquettes de frein sont un choix très personnel pour la plupart des pistards les options sont ici limitées car peu de fabriquant en proposent.

Mauvaise sensation

Les conducteurs expérimentés vous diront que les disques en acier offrent un feeling pédale supérieur en raison de moins de compressibilité. Certains conducteurs trouvent que les disques de carbone céramique on un feeling doux et abrasifs à des températures plus basses, mais perdant toute sensation de mordant à température élevée. Sensation très désagréable lors d’un freinage à 250km/h quand on voit le virage arriver …

Coût élevé du disque de remplacement

Les disques de remplacement en carbone céramique peuvent être horriblement coûteux. Si vous usez ou endommagez un disque, il peut coûter des milliers d’euros. Lors de l’usage de disques en carbone céramique sur un circuit, les chances d’avoir à en remplacer un ou plusieurs d’entre eux augmentent exponentiellement.

Notre choix

Nous avons donc équipé la GT2 RS de disques Girodiscs en 410mm à l’avant et 390mm à l’arrière. Pour les plaquettes notre choix s’est arrêté sur des Endless MA45B qui sont des plaquettes ultra hautes performances de type endurance utilisées par Porsche sur leurs 911 R aux 24h du Mans.

Un cocktail diabolique nécessitant un serrage des harnais digne de ce nom pour éviter de laisser son empreinte dentaire sur le beau tableau de bord en cuir de dindon argentin ! 

Share This